«Notre mandat n’est pas de militer»

Le 4 mai dernier, une action collective importante prenait place sur les réseaux sociaux afin de dénoncer la fermeture prochaine de la coopération de solidarité SABSA[1]. Des centaines de courriels, de téléphones, messages fax et de tweets réclamant la sauvegarde de SABSA sont alors envoyés au Ministre de la santé Gaétan Barrette[2]. Jusqu’à ce jour, l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) se fait toutefois discret dans le dossier SABSA. Ceci a d’ailleurs fait l’objet d’une critique publiée sur ce blogue le 12 avril[3].

Alors que se déroulait l’action collective du 4 mai, nous apprenions que les membres de l’OIIQ étaient réunis pour le « Symposium des leaders de la santé » à Montréal, symposium auquel le ministre Barrette était d’ailleurs invité. Sur Twitter, plusieurs infirmières et infirmiers invitent donc les « leaders en santé » à prendre part à la journée d’action et interpellent l’OIIQ afin qu’il prenne une position ferme dans le dossier SABSA dans le cadre du symposium. Dans le cadre de ces échanges, on demande entre autre à l’OIIQ de défendre plus vigoureusement les intérêts des populations vulnérables desservies par SABSA et de ses membres. Ce à quoi l’OIIQ répond : « notre mandat n’est pas de militer ».

Selon le Larousse[4], militer, c’est agir. C’est combattre pour ou contre quelqu’un ou quelque chose. C’est constituer un argument, une preuve en faveur de quelqu’un, de quelque chose ou contre eux. Lorsque l’OIIQ nous dit que son rôle n’est pas de militer, que nous dit-il exactement? Il nous dit que son rôle n’est pas d’agir, de combattre, et de constituer des arguments en faveur de SABSA. Or, cette position est tout à fait le contraire au mandat de l’OIIQ, au code de déontologie des infirmiers et infirmières, et des valeurs inhérentes à la profession infirmière. Ce texte se veut donc un rappel quant à l’importance de la justice sociale et de « l’advocacy » au sein de la profession infirmière.

Le dossier SABSA met en lumière le fait qu’un grand nombre de personnes n’ont pas accès aux soins de santé traditionnels et ce, pour plusieurs raisons qui reflètent leurs conditions de vie (souvent précaires), leur statut socio-économique, la nature de leurs besoins et de leurs problèmes de santé, de même que l’organisation du système de santé. Malheureusement, dans le contexte actuel, on constate une intensification des inégalités en santé. Les  populations les plus vulnérables sont les premières à être affectées par ces inégalités en santé[5]. Selon Holmes et Perron[6], ces populations vulnérables «partagent une certaine forme d’exclusion sociale (qui prend souvent racine, entre autres, dans nos institutions de santé) voir de stigmatisation » (p.195) ce qui augmente leur risque de développer des problèmes de santé (physiques, mentaux ou sociaux) et leur difficultés d’accès soins. Il n’est donc pas étonnant de constater que les patients qui fréquentent SABSA ne sont pas desservis par les institutions de santé telles que les hôpitaux, les groupes de médecine familiale (GMF) ou les centre locaux de services communautaires (CLSC). Leurs besoins nécessitent une approche dynamique et différente, exactement comme celle proposée par SABSA.

Les infirmiers et infirmières, de par leur lien étroit avec les patients, les familles et les communautés, sont les témoins des inégalités en santé[7]. Elles ont donc l’obligation de prendre part aux débats sociaux et politiques qui peuvent avoir un impact (positif ou négatif) sur ces inégalités. La prise parole, la dénonciation, la mobilisation, et le débat sont des façons concrètes d’agir en situations d’inégalités en santé et de participer aux changements nécessaires au sein du réseau de santé – bref, de pratiquer ce qu’on appelle « l’advocacy ». « L’advocacy » réfère à la participation des infirmiers et infirmières au processus politique afin de lutter contre les inégalités sociales et de contribuer au changement des politiques en matière de santé[8]. La pratique de « l’advocacy » fait partie du rôle infirmier. Elle figure aussi dans notre code de déontologie. Par son refus de «militer» pour SABSA et par le fait même, de défendre les intérêts de la population vulnérable qu’elle dessert, l’OIIQ se soustrait de ses obligations en matière « d’advocacy ». Du coup, il renonce au pouvoir d’influence qu’il est en mesure d’exercer sur le gouvernement, le réseau de santé, la profession et la santé de la population.

Militer nous semble ici être une obligation professionnelle, morale, politique et sociale. Une obligation à laquelle on ne peut pas renoncer en tant qu’ordre professionnel.

Caroline Dufour, Infirmière, Étudiante à la maîtrise, École des sciences infirmières, Faculté des sciences de la santé, Université d’Ottawa

Marilou Gagnon, Infirmière, PhD, Professeure agrégée, École des sciences infirmières, Faculté des sciences de la santé, Université d’Ottawa

 

[1] http://www.coop-sabsa.com/

[2] http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/sante/201605/04/01-4977994-barrette-inonde-de-messages-pour-sauver-sabsa.php

[3] https://radicalnursesite.wordpress.com/2016/04/12/2/

[4] http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/militer/51444

[5] Racine L.  (2009). Applying Antonio Gramsci’s philosophy to postcolonial feminist social and political activism in nursing.  Nursing Philosophy, 10 (3),180-190; Kagan P.N., Smith M.C., Cowling W.R. & Chinn P.L. (2009). A nursing manifesto: an emancipatory call for knowledge development, conscience, and praxis. Nursing philosophy, 11, 67-84; Drevdah D., Kneipp S.,  Canales, M.K. & Dorcy K.S. (2001). Reinvesting in social justice: A capital idea for public health nursing?. Advances in Nursing Science, 24 (2), 19-31.

[6] Holmes D & Perron A. (2006). Les groupes vulnérable: Comprendre la vulnérabilité et agir. Dans G. Carroll (éd). Pratiques en santé communautaire (pp.195-203).

[7] Bekemeier B. & Butterfield P. (2005). Unreconciled inconsistencies: a critical review of the concept of social justice in 3 national nursing documents. Advances in Nursing Science, 28 (2) 152-162.

[8] https://www.cna-aiic.ca/en/advocacy

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s